SW568 - Sabre des officiers d'artillerie et du train d'artillerie

Description

Moins estimés que leurs collègues de l'infanterie et surtout de la cavalerie, les soldats de l'artillerie et du train n'eurent pas moins un rôle capital dans l'épopée napoléonienne. L'artillerie de campagne était tractée par des chevaux (4 par pièce) conduits par les soldats du train, qui acheminaient aussi les munitions. Ces derniers assistaient aux batailles plutôt qu'ils n'y participaient, à la différence des artilleurs qui étaient beaucoup plus actifs, et plus exposés. Leurs pertes durant la campagne de Russie furent effroyables. Les artilleurs à cheval portaient un uniforme de couleur bleu foncé avec les distinctives rouges. Ils avaient aussi les épaulettes rouges des troupes d'élite.

Si les hommes étaient coiffés du shako, les officiers préféraient le colback, et utilisaient un sabre très original, puisqu'il affichait d'emblée la couleur par les deux canons croisés décorant la garde de bataille. Ses formes sobres et élégantes en faisaient une arme de choix. Le fourreau réglementaire du sabre était en cuir, mais comme pour toute arme d'officier, il existait une certaine variété dans le détail. Notre fourreau est en laiton, muni de bagues décorées là encore de canons croisés.

Longueur 113 cm, lame de 97 cm.

× Ces copies de sabres et épées sont caractérisées par un très haut niveau de finition. Elles sont en tout point conformes aux originaux, y compris poinçons et marques de manufacture. Les lames sont en acier forgé et trempé. Elles ne sont cependant pas garanties pour la pratique de l'escrime de spectacle ou historique. Comme les originales, elles ne sont pas inoxydables. Nous vous recommandons de les huiler légèrement. Les traces d'oxydation peuvent être enlevées à l'aide d'un papier abrasif à l'eau à grain fin.

Photo(s)