SW543 - Sabre briquet de la Garde Impériale

Description

Comme tout corps d'élite, l'infanterie de la Garde (grenadiers et chasseurs) tenait à être distinguée par des armes qui lui étaient propres : armes à feu comme armes blanches. A Versailles, Nicolas-Noël Boutet se voit chargé en 1800 de fabriquer un modèle spécifique de sabre briquet pour la Garde. Un premier modèle, inspiré des armes d'honneur en argent instituées en 1799, utilise la même forme de lame que le briquet de la Ligne, produite majoritairement à Langres. La poignée cependant n'est pas en laiton massif, mais en bois sculptée, recouverte de forte basane collée et d'un filigrane torsadé de laiton.

Un second modèle est produit à la fin de 1802, et ce jusqu'en 1813, à Versailles (environ 13 000 exemplaires) et à Klingenthal (environ 11 000 exemplaires), avec de légères modifications de forme. Nous proposons la version du sabre dont la lame est produite à Klingenthal et la poignée à Versailles.

Longueur 84 cm, longueur de la lame 71 cm.

× Ces copies de sabres et épées sont caractérisées par un très haut niveau de finition. Elles sont en tout point conformes aux originaux, y compris poinçons et marques de manufacture. Les lames sont en acier forgé et trempé. Elles ne sont cependant pas garanties pour la pratique de l'escrime de spectacle ou historique. Comme les originales, elles ne sont pas inoxydables. Nous vous recommandons de les huiler légèrement. Les traces d'oxydation peuvent être enlevées à l'aide d'un papier abrasif à l'eau à grain fin.

Photo(s)