AR102 - Arbalète du XIIe siècle, inapte au tir

Description

La première mention médiévale de l'arbalète date de la première croisade. Cependant, les Romains connaissaient des armes semblables, réservées semble-t-il à la chasse. Précise et très meurtrière au point d'avoir été interdite par l'Église dans la guerre entre chrétiens (1139), l'arbalète est une arme lente à mettre en œuvre. Un arbalétrier tire deux carreaux à la minute, tandis qu'un archer tire une douzaine de flèches dans le même temps. La formation d'un arbalétrier est toutefois beaucoup plus rapide que celle d'un archer, ce qui explique l'importance donnée à cette arme, particulièrement prisée par les milices bourgeoises.

Pour armer cette arbalète, il suffit de tirer à la main la corde jusqu'à ce qu'elle soit encochée. C'est une système simple, mais qui requière de la force physique. Ce point sera corrigé plus tard par l'invention de différents accessoires permettant de tracter la corde sans effort (voir nos autres modèles).

Les arcs sont en acier trempé, les cordes en lin, les gâchettes et les glissières en corne. Attention, ces reproductions sont exclusivement destinées à la décoration et à la présentation, et n'ont pas été conçues ni éprouvées pour être utilisées, même à vide. Compte tenu des contraintes exercées sur les matériaux, les risques de rupture sont réels, et sont susceptibles de blesser l'utilisateur.

Poids 4 kg, longueur 76,5 cm, largeur 78 cm.

× Les mécanismes de nos arbalètes sont fonctionnels, afin de pouvoir montrer leur fonctionnement. Elles ne sont pas éprouvées pour le tir, et leur armement à pleine puissance nécessite une vérification préalable par un professionnel.

Photo(s)