Voulez-vous voir une charge de grenadiers à cheval ? Direction l’Argentine…

Grenadiers à cheval argentins

 

Et oui, c’est possible, et de nos jours en plus. Evidemment, il faut aller un peu loin, mais il y a encore un régiment de grenadiers à cheval capable de conduire une charge sabre au clair. Il vous suffit d’aller en Argentine pour voir les grenadiers Général San Marin, portant fièrement sabre et shako.

Ce régiment n’est autre que celui qui assure la garde présidentielle à Buenos Aires. San Marin est un des héros de l’indépendance Sud Américaine, avec Simon Bolivar. Il va créer au début du 19ème siècle ce régiment qui porte son nom, et qui s’illustrera dans la campagne d’indépendance, qui donnera naissance – entre autres – à l’Argentine.  C’est donc tout naturellement que la république d’Argentine va choisir d’honorer sa mémoire, en conservant l’uniforme d’époque pour sa garde présidentielle.

Ancien et nouvel uniforme du Chili

Cette unité d’élite, tout comme la garde républicaine française (elle en uniforme de cuirassiers de la fin du 19ème siècle), n’est pas qu’une garde d’honneur, mais s’entraîne aussi à conduire des charges à cheval, comme vous le voyez sur les images ci-dessus.

Assez souvent, les gardes républicaines – ou royales – de nombreux pays sont dotés d’uniformes traditionnels qui évoquent les moments forts de l’histoire de la nation. On connait par exemple la garde républicaine française,

Chili

ou encore les régiments britanniques, en tenues victorienne.  En Amérique Latine, la tenue historique est la norme…

Au Chili, la garde républicaine a adopté de tout temps des tenues allemandes ou prussiennes. Il y a quelques années encore, les tenues rappelaient celles des années 30, avec le port du Stahlhelm 1936, ce qui était une vision plutôt déconcertante pour nous européens.

Vénézuela

Dernièrement, le gouvernement a décidé de revenir à la tenue prussienne du début du 20ème siècle, avec casque à pointe !

Le Vénézuela, quant à lui, a opté pour des tenues de hussards de la seconde moitié du 19ème siècle. De manière étonnante, le plumet est porté sur l’arrière du colback, et non sur l’avant.

 

Bolivie

En Bolivie, le choix s’est porté sur une tenue d’infanterie des environs de 1880, ce qui est finalement assez original par rapport aux autres pays !

 

Imaginez la garde républicaine française équipée comme les régiments de 1870… Comme on le voit, même les armes sont historiques.

 

Colombie

 

La Colombie a quant à elle été, comme le Chili, inspirée par les uniformes prussiens, comme le montre la photographie à gauche.

 

L’équateur a également choisi un uniforme inspiré des tenues du début du 19ème siècle, mais en utilisant les couleurs du drapeau national. Cet aspect très coloré est sans doute un peu déconcertant pour nos yeux, plus habitués à des couleurs plus foncées, mais à tout de même un certain charme.

 

Alors, à quand le voyage d’études uniformologiques en Amérique Latine ? Nous ne résistons pas à la tentation de vous joindre une dernière image d’un uniforme assez improbable, colombien également, pour vous motiver !

 

 

 

Be Sociable, Share!