De vrais janissaires… tous les jours à Istanbul !

Mehter turcTout le monde connait le corps des janissaires… l’infanterie d’élite des sultans ottomans qui va faire trembler l’occident plus d’une fois. Ce que peu de monde sait, par contre, c’est qu’on peut les voir tous les jours à Istanbul à 15h précises ! Il s’agit des janissaires de la fanfare – ou Mehter – du musée de l’armée, qui se produit chaque jour en uniforme traditionnel du XVIème siècle…

janissaire en armureLe plus impressionnant pour les amateurs d’armes et armures n’est pas ce grand nombre de janissaires en caftan portant les coiffes traditionnelles – le börk qui se termine par une grande bande de tissu ou le üsküf plus petit, mais les féroces combattant en armure. Le coup d’oeil du reconstituteur averti permet tout de suite de réaliser que si la cotte de maille est moderne, si les protections de jambe s’approchent des originales mais sont récentes, les casques, boucliers, masses d’arme et sabres sont des pièces qui ont l’air bien authentiques…

janissairesLes janissaires, dont le corps est formé au XIVème siècle, constituaient l’élite de l’infanterie ottomane. La particularité de ce corps est d’être composé d’enfants chrétiens enlevés à leur famille dès leur plus jeune âge et qui pourront, à l’issue d’une longue et rude formation, incorporer le corps. Les janissaires sont des esclaves, mais forment une caste particulière dont les membres accèderont souvent aux plus hautes fonctions, après avoir été les gardes du corps du sultan… Janissaire du 82ème Orta, USAA partir du XVIIème, le corps va devenir une sorte d’Etat dans l’Etat, la discipline se relâche, il est à l’origine de nombreuses révoltes, et il sera supprimé en 1826… dans le sang.

Une chose étonnant est que les grades tournent tous autour de la thématique culinaire ! Le janissaire porte dans sa coiffe une cuillère en bois. Le lieutenant est le « porteur d’eau », le capitaine le « maître queux », le colonel est le « maître de la grande soupière », et la marmite est le symbole du régiment… étonnant, non ?

La reconstitution ottomane est tout de même peu répandue, si l’on met de côté la fanfare militaire turque. Seuls quelques rares groupes s’y essaient, et c’est bien dommage… car les tenues du XVème et XVIème sont plus que spectaculaires, et les pièces d’armement de véritables oeuvres d’art.

Alors si vous passez à Istanbul, ne ratez pas le musée militaire, et allez y plutôt vers 15h… histoire de voir passer cette fanfare un peu particulière…

 

Be Sociable, Share!