Armae

Les flèches ont un sens… et oui !

Posté dans Informations pratiques, Moyen-Age le 1 décembre 2017 par Frédérique

Tous ceux qui tirent à l’arc le savent, ce n’est pas si simple de réussir à toucher sa cible… La formation d’un archer au Moyen-Age était relativement longue, sans doute de l’ordre de un ou deux ans. Mais il ne suffit pas d’un arc et d’un archer pour avoir un combattant redoutable… il faut aussi des flèches, et dans le bon sens ! lire la suite »

Le sabre d’officier des chasseurs à cheval de la Garde

Posté dans Nouveautés, XVIIIème et Premier Empire le 24 novembre 2017 par Francois

La semaine dernière, nous avons étudié brièvement l’existence des marins de la garde, dotés d’un petite sabre courbe très original. Poursuivant sur cette lancée, d’associer une unité à son sabre particulier, examinons aujourd’hui le cas des chasseurs à cheval de la Garde Impériale de Napoléon. Le sabre de la troupe est un modèle bien connu, dit « à la hongroise », avec une branche unique. Focalisons-nous cette fois sur un sabre d’officier, tout à fait somptueux. lire la suite »

Les branches ou la coquille ? Qu’on appelle la garde !

Posté dans Informations pratiques, XVIIIème et Premier Empire le 16 novembre 2017 par Frédérique

Vous êtes vous déjà demandés pourquoi il y a, au Premier Empire, autant de gardes  de sabres de cavalerie différentes ? Et dans l’affirmative, quels sont les avantages et inconvénients des différents modèles ? Et bien nous aussi… et pour être tout à fait honnêtes, il semble bien que la tradition et l’esthétique de l’arme soit tout aussi prépondérants que les aspects pratiques quand il s’agit de choisir la monture d’une épée ou d’un sabre. lire la suite »

Les marins de la Garde Impériale

Posté dans Nouveautés, XVIIIème et Premier Empire le 10 novembre 2017 par Francois

A côté des grenadiers de la Garde, ou encore des cuirassiers et des hussards, troupes bien connues de l’armée de Napoléon, il existe de nombreuses unités que seuls les aficionados connaissent. Elles ont une histoire propre qui mérite d’être découverte. Certaines possèdent un uniforme singulier qui leur a donné la faveur des passionnés d’histoire militaire, même si pour la plupart ont ne saurait dire ce qu’elles ont vraiment fait au cours de leur existence. C’est le cas des marins de la Garde. lire la suite »

Le kopis : la machette des Grecs

Posté dans Antiquité, Armae, Nouveautés le 27 octobre 2017 par Francois

Les Grecs qui combattaient essentiellement en phalange, bouclier contre bouclier, utilisaient surtout la lance, de longueur variable. Nous avons évoqué dans un article récent l’utilité du talon métallique pointu (sauroter) que l’on trouvait à sa base. Mais cette lance était inefficace dans certaines circonstances, où le déploiement de la phalange était interdit par le mode de combat ou l’étroitesse des lieux. Pour ne pas être réduit à l’impuissance, le guerrier avait donc besoin d’une autre arme : l’épée. lire la suite »

A quoi sert la pointe au bas des lances ?

Posté dans Antiquité, Nouveautés le 12 octobre 2017 par Francois

Voilà une bonne question, que 99% de la population ne s’est pourtant jamais posée. Comment lui en faire le reproche, car il faut être historien, archéologue ou reconstituteurs pour y trouver de l’intérêt. La réponse est multiple en réalité, et ne manque pas de piquant ! lire la suite »

Mais où sont donc passées les paragnathides ?

Posté dans Informations pratiques, Toutes les catégories le 4 octobre 2017 par Christophe

Mais quel est donc ce drôle de mot ? Il veut tout simplement dire « Garde-joues », en utilisant des mots grecs…

Vous les connaissez nécessairement, car tous les casques romains – ou presque – en sont équipés depuis que Rome a commencé à fréquenter les celtes, qui semblent être les premiers à les avoir utilisés assez largement, comme sur le modèle de casque type Alesia ci-contre. lire la suite »

Les torques : bijoux éthniques devenus récompenses militaires

Posté dans Antiquité, Armae le 28 septembre 2017 par Francois

Tout le monde a vu des soldats romains, des centurions pour la plupart, exhiber fièrement sur leur poitrine les récompenses militaires obtenues durant leur longue carrière. Sur une baudrier de cuir couvrant tous le torse, et se bouclant dans le dos, sont en effet fixées un nombre variable de médailles rondes que l’on appelle « phalères » (phalerae), en métal précieux (bronze argenté ou argent le plus souvent), en calcédoine ou en pâte de verre. Mais on y trouve aussi des bracelets et de larges colliers, souvent torsadés. Mais sait-on précisément qu’elle est l’origine de cette dernière récompense ? lire la suite »

Pourquoi l’arbalète ?

Posté dans Informations pratiques, Moyen-Age le 19 septembre 2017 par Christophe

A la fin du Moyen-Age, et jusqu’à ce qu’elle soit détrônée par les armes à feu, l’arbalète va être omniprésente sur les champs de bataille, supplantant largement l’arc. D’accord, la puissance du carreau est supérieure à celle de la flèche de l’arc, et peut percer de nombreuses armures, mais la cadence de tir est bien plus faible, de l’ordre de 3 coups minutes maximum, pour une dizaine pour l’archer. lire la suite »

Le casque corinthien à crête

Posté dans Antiquité, Armae le 1 septembre 2017 par Francois

Quand on pense au casque des anciens Grecs, on pense immanquablement au modèle que les archéologues ont désigné sous l’appellation « corinthien ». Il en existe pourtant différents modèles, mais la statuaire antique, et plus encore la décoration des céramiques, a ancré le casque corinthien dans nos inconscients. Il est sans doute une des plus belles protections de tête qui ait été conçue par des armuriers. lire la suite »