Archive du mois de février 2012

La Vilaine maritime et les vaisseaux de la Royale

Posté dans Sites et Musées, Temps Modernes, Toutes les catégories, XVIIIème et Premier Empire le 27 février 2012 par Christophe

Chateau des Basses FossesA l’intérieur du château des Basses Fosses, à La Roche Bernard, non loin du golfe du Morbihan, se situe un agréable musée consacré à l’histoire et aux traditions de la Vilaine maritime, qui a vu la naissance du premier vaisseau de ligne à trois ponts de l’histoire de la Royale.

Le site et le bâtiment valent à eux seuls le détour. Notre château, perché au bord de la falaise qui domine l’extrémité de l’estuaire de la Vilaine, a deux étages d’un côté et cinq étages de l’autre. Il s’agit en fait d’une riche demeure marchande, datant des XVIème et XVIIèmes siècles, admirablement bien placée au centre d’un quartier pittoresque. lire la suite »

Deadliest : les combats improbables

Posté dans Reconstitutions et reconstituteurs, Toutes les catégories, Toutes les époques le 24 février 2012 par Francois

Tous les passionnés d’Histoire ont fantasmé un jour des rencontres improbables entre des personnages légendaires, des civilisations, et peu importe la chronologie. C’est ce qu’on appelle des uchronies. Les rassemblements de reconstitution multi-époque ont parfois donné lieu a des scènes cocasses, comme ces légionnaires romains tirant au canon de 75, les GI débarquant à cheval, ou des soldats de Napoléon dans des tranchées de 1916. lire la suite »

Soigner une blessure par flèche dans l’antiquité et à l’époque médiévale…

Posté dans Antiquité, Epoque Contemporaine, Informations pratiques, Moyen-Age le 20 février 2012 par Frédérique

Extraction d'une flèche dans l'antiquitéFlèches et carreaux ont fait partie de l’arsenal de toutes les armées depuis l’antiquité et jusqu’à l’avènement de la poudre noire. Confrontés aux blessures occasionnées par ces traits, les médecins et chirurgiens ont du trouver le moyen de traiter les combattants touchés. Si le sujet est évoqué par plusieurs textes, les informations sont toutefois relativement limitées.

L’époque contemporaine va, de manière étonnante, nous apporter des informations précieuses sur le sujet. Les réponses sont à chercher en Amérique du Nord, et résultent de l’expérience acquise par les chirurgiens de la cavalerie US durant les guerres indiennes ! lire la suite »

Inka Llacta : un village inca reconstitué

Posté dans Toutes les catégories le 17 février 2012 par Francois

Au départ, c’est un rêve, fou, celui d’un homme, Guy Vanackeren, qui se passionne pour l’Amérique du Sud et les civilisations précolombiennes, notamment celle du Pérou, autrefois habité par les Incas. Pour aller toujours plus à fond dans ses connaissances, il devient guide touristique, puis voyagiste et il créé ses propres circuits. Son affaire s’étoffe et il est rejoint pas Carine qui devient son épouse. Ensemble, leur projet  devient plus ambitieux.

lire la suite »

Construire sa propre lorica segmentata… épisode 2

Posté dans Informations pratiques, Toutes les catégories le 14 février 2012 par Christophe

Segmentata, dimension des plaques d'épaulePoursuivons donc le sujet abordé la semaine dernière avec la construction des épaulières de la lorica segmentata…

L’opération n’est pas si différente de celle que vous avez faite pour la protection du tronc, aux plaques articulées près. « Ourlez » les deux plaques des extrémités, et les plaques formant l’encolure. Cintrez les bandes d’une pièce en utilisant la méthode que vous connaissez maintenant bien. Cintrez les plaques qui seront articulées, et assemblez les avec les charnières. Prenez garde à ce que les plaques articulées se recouvrent légèrement( 3/5mm), de manière à éviter un jour inesthétique. Vous serez de plus obligés de cintrer très légèrement vos charnières. lire la suite »

les remparts médiévaux d’Aigues-Mortes

Posté dans Moyen-Age, Sites et Musées le 10 février 2012 par Francois

Si l’on connaît bien l’imposante cité médiévale de Carcassonne ou les remparts de Provins par les manifestations de reconstitution historique qui s’y déroulent chaque année, un autre site mérite le détour, à une trentaine de kilomètres de Nîmes ou de Montpellier, il s’agit de l’enceinte fortifiée d’Aigues-Mortes : un petit bijou du Moyen-Âge préservé en raison du déclin de la ville au XIVe siècle qui a empêché l’urbanisation moderne de le défigurer. lire la suite »

Construire sa propre lorica segmentata… épisode 1

Posté dans Antiquité, Informations pratiques le 3 février 2012 par Christophe

Lorica segmentata type KalkrieseIl n’est pas particulièrement difficile d’assembler une lorica segmentata. Réaliser les pièces détachées que vous allez assembler est plus complexe, et nécessite davantage d’outillage, mais n’est en rien insurmontable pour peu que que vous ayez quelques conseils pour débuter, un plan correct pour éviter les impasses, et surtout que vous procédiez dans l’ordre de complexité croissante…

Pour vous donner une idée de la situation, fabriquer les huit charnières, les huit boucles et les 24 crochets du type Kalkriese nécessite environ 20 heures de travail. La préparation des plaques dure moins d’une demi journée, et l’assemblage à proprement parler 20 heures environ. Cintrer les bandes de métal, riveter en utilisant des rivets à mater, ou réaliser les « ourlets » des plaques peut sembler compliqué, mais les gestes viennent finalement assez vite.

Le choix du modèle de segmentata à réaliser compte aussi. Les Newsteads ont beaucoup moins de pièces, mais nécessitent de réels talents de chaudronnerie pour former les épaules. Les Corbridges tardives sont assez simples à assembler, mais les boucles et charnières ont des formes complexes, difficiles à fabriquer. Le modèle le plus simple est sans nul doute le type Kalkriese… et c’est de celui-ci dont nous allons parler ! lire la suite »