N'hésitez pas non plus à regarder nos promotions.



Vie quotidienne du militaire


 


MR135 - Denarii en métal - 79€ -
Détails

Reproduction en métal de 10 deniers d'époque républicaine :
Deux deniers de Calpurnius Piso Frugi (87AVJC) - O Curtius (116-115AVJC) - Deux deniers de 114 AVJC) - Deux deniers de César (48-45 AVJC) - Denier de 98 AVJC - Denier marqué Q Metell - Denier de 70 AVJC.

Toutes les pièces sont différentes. Elles sont en métal, couleur argent.

Dyptichon

Pera

 

MR112 - Sacoche de légionnaire romain - 99€

Les soldats romains portaient leur paquetage individuel sur leur dos, suspendu au bout d'une perche. Outre quelques vêtements, leurs ustensiles de cuisine et leur ration alimentaire pour plusieurs jours, ils transportaient aussi quelques effets personnels dans un cartable de cuir (pera). Celui-ci se ferme grâce à un ergot émergeant d'un anneau de bronze, maintenu sur le devant par des bandes de cuir cousues. Grâce à une sangle, la sacoche peut aussi être portée en sautoir.

Croûte de cuir, anneaux en laiton. dimensions 40 x 32 cm, épaisseur soufflet déplié 9cm.

Détails

 


FT102b - Dyptichon - 20€

Depuis l'Antiquité romaine, et jusqu'à la fin du Moyen-Âge, les hommes utilisent des tablettes de cire pour correspondre. Celles-ci sont formées de deux plaquettes de bois creusées et reliées par des lacets, dans lesquelles est coulée de la cire d'abeille. On grave son message avec la pointe d'un stylet en bronze, et on l'efface, si besoin, avec l'autre extrémité aplatie du stylet.

Tablettes en bois recouvert de cire d'abeille naturelle, reliées par deux liens en cuir. Livrées avec un stylet en bronze. 19cm de haut par 11 cm de large.

Dyptichon

Gourde


MR102 - Gourde romain
e - 50€ - Détails

Des gourdes en métal ont été retrouvées sur les sites des camps militaires romains. Certaines étaient cadenassées, ce qui indique qu'elles ont pu contenir autre chose que de l'eau. Peut-être était-ce de l'huile pour les bains dont on sait les romains très friands.

Reproduction en fer, appliques, col et bouchon en laiton. Environ 20cm de haut.


SW112 - Couteau - 12€ - Détails

Comme toute personne amenée à vivre en extérieur, le légionnaire romain emportait dans son paquetage quelques accessoires indispensables. Le couteau en faisait évidemment partie, à l'image de notre réplique, inspirée d'artefacts trouvés un peu partout dans l'Empire, et qui se caractérisent par une lame ondulée et un manche rapporté, en bois, os ou ivoire. Convient également pour une utilisation civile.

Reproduction en fer doux, manche en os, longueur totale de 13cm.

Couteau romain

Strigile


MR119 - Strigile en bronze - 49€ - Détails

Ustensile d'origine étrusque, le strigile fait partie des accessoires indispensables pour fréquenter les termes de l'antiquité. Utilisé pour se racler la peau et la nettoyer de ses impuretés, cette sorte de racloir courbé disparaitra avec l'antiquité. Notre reproduction, avec son manche replié, son bec recourbé et concave, présente la particularité d'être en bronze, et non en simple laiton, pour plus d'authenticité.

Reproduction en bronze, longueur 30cm.

MR103 - Dolabra - 99€ - Détails

La dolabre est sans doute l'outil le plus célèbre du légionnaire romain. A la fois hache et pioche, il sert à l'édification des retranchements, mais peut aussi, occasionnellement, servir d'arme. Une gaine en laiton, articulée et décorée de pendants permet de protéger le tranchant de la lame.

Reproduction en fer doux, manche de 80cm, lame de 50cm environ.

Dolabra

Dolabra


MR120 - Dolabre romaine, fer forgé - 139€ - Détails

Ce modèle se distingue du précédent par une tête en fer forgé, qui permet donc de l'utiliser en reconstitution. La tête comprend une hache et une large pioche, particulièrement utile pour creuser les retranchements.

Reproduction en fer forgé, manche de 90cm, lame de 42cm, largeur de 13cm pour l'herminette et 17cm pour la hache. Poids 4.8kg.

 


MR117 - Poêle romaine - 80€ - Détails

Plusieurs découvertes archéologiques nous font connaître des poêles romaines en fer, dont le manche est repliable. Cet astucieux système fait de cet ustensile de cuisine un accessoire pratique pour les soldats romain en campagne, toujours soucieux de gagner de la place dans leur paquetage. Des modèles ronds ou ovales ont été retrouvés, certains présentant même un bec verseur, comme notre réplique. Notez l'emplacement du bec verseur, dans l'axe du manche, ce qui évite que ce dernier ne se replie lorsque le soldat verse le liquide brûlant.

Reproduction en fer, longueur 20x23cm. Diamètre du manche : 3.5cm.

poele_romaine


MR128 - Bouilloire romaine - 149€ - Détails

Ce récipient en laiton pour faire chauffer de l'eau (cacabus) est reconstitué d'après une découverte de Pompéi. Un exemplaire
est aussi visible au musée de Mayence. Il se pose sur un table de cuisson ou se suspend à un trépied grâce à une chaîne.

Reproduction en laiton, étamage intérieur non alimentaire. Diamètre 30cm, hauteur 12cm




Ceintures




MR118 - Harnais de phalères - 120€ -
Détails

Les phalères sont des décorations attribuées au militaire pour ses actes de bravoure en campagne. Elles se portent traditionnellement sur un harnais, par-dessus l'armure. Un tel harnais, avec neuf décorations, correspondra à un centurion ou à un sous officier particulièrement méritant : optio, porte enseigne, etc.

Ces phalères sont moulées et réalisées en fonte d'aluminium argentée. Les boucles sont en laiton étamé. Poids total 1kg.

Cingulum
Ceinturee Facilis
MB102 - Ceinture de centurion - 99€ - Détails

Cette pièce reproduit une ceinture figurant sur la stèle funéraire du centurion Facilis de la XXème légion, et est datée du milieur du premier siècle de notre ère. Elle est constituée de plaques de laiton travaillées au repoussée, fixée sur une âme en cuir épais.

Longueur 90cm, largeur 6.5cm

 


MB101 Ceinture de légionnaire - 120€ -
Détails

Le ceinturon militaire (cingulum) est une pièce maîtresse de l'équipement du soldat romain, car elle symbolise son appartenance à l'armée.

Aussi, même en tenue civile, le soldat l'arbore toujours avec fierté. Richement décoré de
plaques métalliques, et garni de sangles cloutées, le cingulum supporte à gauche le poignard (pugio), qui se fixe sur deux boutons à l'articulation caractéristique.

Existe en cuir rouge (MB101R) ou en cuir brut (MB101N).
Cingulum
Cingulum
MB117 Ceinture de légionnaire, époque flavienne - 139€ - Détails

Au début du Principat, les ceintures militaires se dotent d’un tablier clouté, qui devient le symbole de l’appartenance à l’armée. Comptant au départ entre 8 et 6 lanières, il n’en compte plus que 5 généralement au milieu du Ier siècle après J.-C. et durant toute l’époque flavienne. Les gros pendentifs en forme de lunes sont typiques de cette période. Ce cingulum porte un dispositif pour accrocher le poignard, par l'intermédiaire de deux boutons articulés.

Tour de taille de la ceinture 100 a 110cm.


MB114 - Ceinture militaire sans tablier - 99€

Très courant dans les fouilles archéologiques, le modèle de plaque à cercles concentriques estampés est classique du Ier siècle après J.-C., mais également, sous des formes souvent plus travaillées, du IIe siècle. Notre reproduction ne présente aucun tablier clouté. Elle peut donc servir idéalement aux reconstituteurs qui portent deux ceintures croisées sur leur lorica, ou pour les officiers (centurions notamment).

Longueur : 105/115cm. Au cas où cette ceinture serait trop ample bien serrer la taille du reconstituteur, il est facile d'ôter une ou plusieurs plaques en retaillant l'extrémité de la sangle (qui passe dans la boucle) de manière à la rallonger. N'oubliez pas de prendre en compte l'épaisseur de l'armure et du subarmalis.

Détail
Cingulum
Clous_cingulum


MB116 Clous de tablier, 50 pièces - 40€ -
Détails

A la fin de la République, la ceinture militaire romaine se transforme peu à peu. L’extrémité frangée devient un tablier porté sur le devant, de 6 ou 8 lanières au début du Principat, puis de 5 lanières généralement aux époques postérieures. Ces lanières sont souvent tapissées de rivets à large tête, parfois décorée.

Diamètre de la tête : 2.4cm Longueur de la tige : 1cm


MB109 Ceinture romaine tardive - 99€

Très caractéristique, avec sa boucle massive et une fin plus courte, cette pièce date du tout début du Vème siècle. Détails

Ceinture
Clous_cingulum


MB118 Ceinture avec ptéruges - 99€ -
Détails

Les officiers complétaient la protection de leur armure par une double rangée de lambrequins richement décorés. Ceux-ci pouvaient être solidaires de l'armure ou de la subarmalis. Cette ceinture constitue une solution originale, permettant de compléter une thorax dans l'esprit de l'antiquité. Les motifs en laiton, d'inspiration antique, sont imaginaires.

Double rangée de ptéruges, 40cm environ, appliques en laiton. La ceinture doit être coupée aux dimensions du porteur.



Chaussures



MR127 - Caligae, type Mayence - 99€ -
Détails

Ces célèbres sandales militaires romaines ont été en usage jusqu'à la fin du IIème siècle. Elles sont constituées d'une plaque de cuir découpée pour former les lanières à l'apparence caractéristique, cousue et collée sur une épaisse semelle cloutée.

Cuir naturel, semelle cloutée avec des clous coniques - Taille 41 à 44, précisez votre pointure lors de la commande.

. Caligae

Caligae

MR106 Caligae - 49€ - détails

Ce second modèle se distingue du précédent par un motif plus serré, mais il s'agit bien de la même légendaire chaussure du légionnaire. Le cuir est apprêté, ce qui en facilité l'entretien, et les clous sont plus aplatis, pour un meilleur confort d'utilisation.

Ce modèle existe en plusieurs tailles, précisez la référence correspondante lors de la commande :

MR106 39 pour les pointures 39/40
MR106 41 pour les pointures 41/42
MR106 43 pour les pointures 43/44
MR106 45 pour les pointures 45/46


MR121 - Calcei, IIème-IIIème siècles - 90€ -
Détails

La forme de ces chaussures évoque immédiatement la fin du Haut-Empire romain par la forme particulière de son système de laçage, comme le confirment fresques ou sculptures, mais aussi des découvertes archéologiques réalisées dans de nombreuses provinces de l'Empire. Une languette de cuir disposée sous les lacets permet de couvrir le coup de pied. Ces calcei peuvent convenir à un civil comme à un militaire.

Cuir naturel, semelle non cloutée - Taille 41/42

. calcei_romaines

calcei_romaines


MR122 - Calcei tressées, Ier - IIème siècle - 90€
- Détails

Les cordonniers romains aimaient travailler le cuir des chaussures pour présenter toutes sortes de décorations élégantes. Le plus souvent, ces embellissements étaient réalisés à l'emporte-pièce sur l'empeigne. De nombreux artefacts en témoignent, et montrent que de telles chaussures étaient même fabriquées pour les enfants en bas-âge. Une autres méthodes de décoration, moins courantes semble-t-il, consistait à tresser le cuir, comme sur notre reproduction.

Cuir naturel, semelle non cloutée - Taille 41/42


MR123 - Calcei-caligae, Ier - IIème siècles - 90€ -
Détails

Cette paire de chaussures romaines est reconstituée d'après des découvertes archéologiques effectuées dans le Nord de l'Empire. Leur forme très particulière découpée en lanières évoque immédiatement les fameuses sandales militaires : les caligae. Il s'agit pourtant bien de chaussures fermées, appelées calcei, comme le montre l'extrémité du soulier soigneusement formée, alors que la caliga laisse les orteils en grande partie découverts. Cette chaussure mixte peut convenir autant à un civil qu'un militaire.

Cuir naturel, semelle non cloutée - Taille 41/42

calcei_romaines.

calcei_romaines


MR124 - Calcei, IIème-IIIème siècles - 90€ -
Détails


Pour les Romains, il était très courant de teinter les cuirs, comme le prouvent beaucoup de fragments retrouvés par les archéologues, qu'ils soient issus de ceintures ou baudriers, housses et sacs divers, pièces de vêtements ou chaussures. La couleur rouge semble avoir été l'une des plus prisées. Ces calcei peuvent convenir à un civil comme à un militaire.

Cuir naturel, semelle non cloutée - Taille 41/42


MR125 - Perones, Ier - IIème siècles - 90€ -
Détails

Les perones sont des bottines ou des bottes plus ou moins hautes, dont certains modèles pouvaient monter jusqu'à mi-mollet, voire au-dessus. Ce type de chaussures était fréquemment porté par des cavaliers ou des chasseurs. Il n'est pas rare dans la statuaire de voir de telles bottines arborées par des officiers, souvent joliment décorées.

Cuir naturel, semelle non cloutée - Taille 41/42

perones_romaines.

chaussures_romaines


MR126 - Chaussures basses civiles romaines, Ier - IIIème siècles - 90
- Détails


Reconstituées d'après une découverte archéologique, cette paire de chaussures basses peut convenir autant à un homme qu'à une femme. Une décoration élégante au poinçon orne chaque flanc. Ces chaussures sont réalisées en cuir naturel qu'il vous sera aisé de colorer à votre convenance avec des teintures spéciales pour cuir.

Cuir naturel, semelle non cloutée - Taille 39/40


MR107A - Sandales grecques et romaines - 49€ -
Détails

La sandale est la chaussure la plus portée dans tout le bassin méditerranéen durant toute l'Antiquité. Ces reproductions de sandales grecques, utilisables aussi bien par des hoplites que par des civils, peuvent aussi être chaussées par les reconstituteurs de la Rome antique, par des civils surtout, mais aussi par les soldats de l'ancienne République. Pour la fin de la République et l'Empire, les militaires devront leur préférer les célèbres "caligæ".

. sandales grecques


sandales grecques


MR107B - Sandales grecques et romaines - 49€

Les deux modèles MR107A et B ont des semelles en cuir non cloutées. Taille unique 41/43.

Détails



Instruments de musique


Lituus

MR111 Lituus - 120€ - Détail

Deux exemplaires en très bon état ont été retrouvés en Allemagne et ont permis cette reproduction. Cet instrument était semble-t-il réservé aux cavaliers de l'armée romaine, mais il est aussi possible que l'infanterie auxiliaire l'ait utilisé, car un artefact a été retrouvé dans le Main à côté du camp de la Saalburg, occupé au 2e siècle de notre ère par la IIe cohorte de Rètes.

Laiton. Longueur environ 1m.




MR110 Cornu - 120€ - Détail

Ce modèle est inspiré des nombreuses représentations visibles sur les monuments commémoratifs romains, et d'après un exemplaire intact retrouvé dans la caserne de gladiateurs de Pompéi. Cet instrument jouait en effet durant les combats de l'amphithéâtre. Une barre de bois tourné garantit une certaine rigidité à l'instrument et permet au musicien de le tenir sur l'épaule.
Dans la bataille, il sonne pour les porteurs d'enseignes.

Bois et laiton. Hauteur environ 1m.

cornu



Mobilier


Table_romaine

 

MR116 - Table romaine - 260€ - Détails

Les fresques murales retrouvées notamment à Pompéi, nous permettent de bien connaître le mobilier de la Rome antique. Quelques découvertes archéologiques exceptionnelles d'Herculanum, littéralement fossilisées par les coulées pyroclastiques, complètent cette connaissance de manière particulièrement émouvante. Parmi les meubles retrouvés, peints ou carbonisés, se trouvent quelques guéridons à trois pieds typiques.

Ces pieds sont souvent ouvragés. Certains présentent des têtes de chiens ou de chats, plus souvent de lions, comme sur cette reproduction en bois.

Bois massif (Sheesam, bois exotique). Les pieds sont amovibles et vissés, pour un transport plus aisé. Hauteur 70cm, diamètre du plateau 50cm.




MR108 - Brasero - 99€

Entièrement réalisé en fer forgé, haut de 60cm environ, cette pièce s'inspire des modèles retrouvés sur différents sites antiques. Diamètre de 45cm en haut


Brasero


Table de cuisson

 

MR113 - Fourneau, époque romaine - 119€

Avec deux emplacements destinés à accueillir deux pots en terre cuite pour une cuisson à l'étouffée et une surface plane permettant de poser une grille ou de rôtir une pièce de viande, en utilisant les barres amovibles en fer forgées, ce fourneau est typique des cuisines romaines du Haut-Empire. Placé au-dessus du feu, il permet aussi bien de cuire à la flamme vive qu'en utilisant les braises du feu

Fer riveté, longueur 70cm, largeur 50cm, hauteur de 40cm environ, poids environ 15kg. Diiamètre des emplacements des pots en terre cuite 19cm. Détails.



Broderies - Eléments de tuniques romaines tardives


Nous pouvons réaliser sur commande tout type de broderies, qu'il s'agisse de laticlaves, enseignes, orbiculi

Table_romaine

 

MR301 - Paire d'orbiculi brodés, tunique romaine tardive, IVème / Vème siècles - 120€ - Détails

Au Bas-Empire romain, la silhouette du soldat romain évolue notablement, légionnaire comme auxiliaire. A l'instar des civils du temps, les militaires portent désormais d'élégantes tuniques décorées. Bien que les motifs changent d'un vêtement à l'autre, que les couleurs varient également (bichromes ou polychromes), l'ordonnancement des ces décors suit généralement un même schéma. Sur le recto comme sur le verso de la tunique, deux surfaces rondes ou carrées (orbiculi) agrémentent le bas. On en retrouve d'identiques sur les épaules.

De part et d'autre de l'encolure, deux bandes (clavi) tombent plus ou moins bas sur la poitrine, et peuvent se terminer en forme de coeur ou de cercle. La bordure inférieure de la tunique peut parfois être aussi décorée d'un galon. A l'époque, ces motifs décoratifs sont tissés dans la masse, ou brodés sur des pièces à part et rapportés.

Broderie blanche sur une toile bleue
, fil fin, orbiculi de 12cm de diamètre. Le tarif est identique quel que soit le modèle demandé (une couleur et fil textile).


MR302 - Vexillum brodé - 299€ -
Détails

Au début de l'Empire, chaque légion se voit attribuer un ou plusieurs symboles, mais qui peuvent être communs à d'autres unités : des animaux le plus souvent, ou des divinités. Ces symboles sont normalement réalisés en ronde-bosse en métal précieux et fixés en haut de hampes, à l'instar des aigles de légions. Cependant, la plupart des groupes de reconstitution ont l'habitude d'afficher aussi leurs symboles sur des fanions de forme carrée, que l'on nomme "vexilla". Si vous cherchez à faire broder votre symbole d'unité sur un vexillum ou sur un autre support textile, nous pouvons vous y aider. Il faudra nous fournir un dessin précis à l'échelle 1, avec l'indication des couleurs.

Broderie polychrome, chiffre au fil d'or, taille du motif 30x35cm. Le tarif est identique quel que soit le modèle de cette taille (4 couleurs maximum, motifs similaires à celui-ci, une lettre au fil d'or). La broderie est livrée sur son support textile, non doublée.

siege curule

Retour à l'accueil d'Armae.com